Assistance en protection

En raison des conditions de vie et de l’exposition à diverses formes de violence pouvant entraîner chocs post-traumatiques et/ou problèmes de santé, l'OIM en coordination avec le Gouvernement du Mali, notamment le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, le Ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, contribue à la protection des personnes affectées par la crise de 2012.

L'OIM offre aux personnes vulnérables un soutien psychosocial, une assistance directe et un référencement aux agences spécialisées et a développé, avec le soutien d’autres organisations humanitaires, un système opérationnel de protection pour l’identification, l’assistance et le référencement des personnes les plus vulnérables en mouvement à travers le pays.

Protection de l’enfance 

Par protection de l’enfance, l’OIM fait référence à la prévention et à la lutte contre toutes les formes de violence et d’exploitations infligées aux enfants. Ainsi, au cours de l’année 2016, l’Organisation comptait parmi ses bénéficiaires 243 enfants, nécessitant assistance alimentaire (202),  medicale (4),  non-alimentaire (23) et scolaire (14).  
En termes de perspectives pour l’année 2017, des plaidoyers et sensibilisations  seront menés en faveur de l’insertion du volet protection de l’enfance dans les différentes activités de l’OIM partout au Mali. Cette approche visera à  prioriser l’intérêt supérieur de l’enfant dans les différentes interventions de la mission. 

 

Faits et chiffres

  • 6 483 personnes dans les localités de Diré, Goundam, Gourma-Rharous, Niafounké et Tombouctou, dont 3 978 femmes (61 .4%) et 2 505 hommes (38.6%), ont reçu une assistance directe (alimentaire, non-alimentaire, abri, médicale, kits scolaires…)