L’OIM, l’UE et le Gouvernement du Mali lancent une campagne de dissémination du Mécanisme de Référencement National pour les migrants les plus vulnérables

Press Release —Local Mayo 13, 2022

L’OIM, l’UE et le Gouvernement du Mali lancent une campagne de dissémination du Mécanisme de Référencement National pour les migrants les plus vulnérables

Vue partielle des participants au premier atelier de formation des formateurs pour la dissémination du MRN pour les migrants les plus vulnérables au Mali. Crédit : OIM Mali / Adama Coulibaly 2022
Une photo de famille a été prise au terme de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de Bamako. Crédit : OIM Mali / Adama Coulibaly 2022
Le Chef de mission de l’OIM Mali a remis des kits de briefing sur le MRN au ministre Chargé de l’Action Humanitaire et à l’Ambassadeur de la Délégation de l’Union européenne au Mali. Crédit : OIM Mali / Adama Coulibaly 2022

Bamako – L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Mali, la Délégation de l’Union européenne et le Gouvernement du Mali ont procédé le 10 mai à Bamako, au lancement officiel d’une une série d’ateliers de formation des formateurs pour la dissémination effective et l’appropriation du Mécanisme de Référencement National (MRN) pour les migrants les plus vulnérables au Mali.

Le MRN pour les migrants les plus vulnérables est un cadre opérationnel qui indique aux acteurs de première ligne, comment assister ou efficacement référer un migrant vers les acteurs compétents. Il a été élaboré par plus de 23 partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non gouvernementaux et validé en janvier 2021 par l’ensemble des acteurs de la protection des migrants au Mali, avec l’appui technique de l’OIM, grâce à un financement de l’Union européenne.

« Le MRN a été financé dans le cadre de l’Initiative Conjointe pour la protection et la réintégration des migrants au Mali. Une initiative UE-OIM qui a été la première du genre à l’échelle mondiale. Aussi, la validation en 2021 du Mécanisme de Référencement National pour la protection des migrants les plus vulnérables, fait du Mali un pionnier en la matière et dans la sous-région », a précisé Pascal REYNTJENS, Chef de mission de l’OIM Mali.

Huit ateliers de formation de formateurs, pour la dissémination du mécanisme de référencement national seront organisés du 10 mai au 15 juin 2022, à Bamako et dans sept Régions administratives du Mali. Plus de 220 techniciens, prestataires de services et travailleurs sociaux impliqués dans la protection et l’assistance aux migrants vulnérables seront formés pour partager à leur tour, les connaissances acquises à d’autres acteurs. L’Ambassadeur de la Délégation de l’Union européenne au Mali, Bart OUVRY a insisté sur l’importance de cette approche de dissémination. « Le développement des capacités au travers de l’entrainement des entraineurs est un élément essentiel pour garantir aux migrants qui décident de rentrer dans leur pays d’origine une assistance dans des conditions sûres, dignes et respectueuses des normes internationales », a-t-il déclaré.

« À l’issue de cette formation, les participants seront en mesure de comprendre l’importance de l’application de la chaîne de référencement nationale des migrants vulnérables au Mali », a souligné pour sa part, le ministre délégué auprès du Ministre de la Santé et du Développement Social, Chargé de l’Action Humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés du Mali, Oumarou DIARRA.

Dans le cadre de ses activités de protection des migrants vulnérables, l’OIM travaille en étroite collaboration et en partenariat avec plusieurs acteurs gouvernementaux, non gouvernementaux et intergouvernementaux. Grâce à l’appui de ces différentes parties prenantes, l’OIM Mali a pu apporter de 2017 à ce jour, son assistance à environ 31 800 migrants, au nombre desquels figurent 27 200 Maliens.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l'unit Média et Communication de l'OIM Mali. Tél: +223 90 50 00 06.