Press Release —Local octobre 04, 2021

Le Mali valide son mécanisme de référencement national pour la protection des victimes de la traite

Le Mali valide son mécanisme de référencement national pour la protection des victimes de la traite

Bamako (Mali) - L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a appuyé le gouvernement du Mali à se doter du Mécanisme de Référencement National (MRN) pour la protection des victimes de la traite qui a été validé les 29 et 30 septembre 2021 à Bamako à l’occasion d’un atelier.

L’atelier de validation a été organisé par l’OIM, sous l’égide du ministère de la Justice, avec le soutien technique du Comité National de Coordination de la lutte contre la traite des personnes et des pratiques assimilées (CNCLTPPA) et l’appui financier de la Coopération au Développement des Pays-Bas.

Le MRN pour la protection des victimes de la traite est un cadre de coopération par lequel les autorités administratives et traditionnelles, ainsi que les acteurs de la société civile et des institutions internationales coordonnent leurs actions, en renvoyant efficacement les cas de victimes, identifiées au Mali, maliennes et étrangères, vers les acteurs compétents. Il a pour objectif général de permettre une meilleure prise en charge des victimes de la traite au Mali.

À travers le MRN, les acteurs intervenant dans le domaine de la protection utiliseront dorénavant le même manuel de procédure et d’assistance et amélioreront sans aucun doute la qualité des services et de la prise en charge des victimes de la traite sur le territoire malien. L’assistance aux victimes comporte plusieurs volets, notamment l’assistance alimentaire, médicale, psychosociale, en biens non-alimentaires, en hébergement, mais également la détection de vulnérabilité, le retracement familiale, l’aide au retour volontaire en sécurité et dans la dignité, ainsi que l’aide à une réintégration socio-économique durable dans les communautés d’origine.

Depuis 2017, à ce jour, l’OIM au Mali a assisté au total 837 victimes de traite, soit 808 femmes et 29 hommes.

« En décidant de se doter d’un Mécanisme National de Référencement pour les victimes de la traite, le gouvernement du Mali a l’ambition d'améliorer la protection de ces victimes, et à terme, de renforcer la politique nationale en la matière », a déclaré Pascal REYNTJENS, Chef de Mission de l’OIM Mali.

Le MRN est composé de deux procédures opérationnelles standards (POS). Il s’agit de la (1) POS pour la Détection, l’identification et l'assistance immédiate des victimes de la traite maliennes et étrangères ; de la (2) POS pour la protection et l'assistance à moyen et long terme des victimes de la traite maliennes et étrangères.

« En dépit des efforts de l’État malien dans la lutte contre la traite des personnes, on constate encore de nombreux défis au niveau national. Or, seule une approche concertée entre les acteurs clés permettra de mettre en œuvre des mesures de prévention et de répression efficaces porteuses d’espoir pour les victimes de la traite », a précisé M. Boubacar Touré, Président du Comité National de Coordination de la lutte contre la traite des personnes et des pratiques assimilées (CNCLTPE).

Au début de l’année 2021, l’OIM et le Ministère des Affaires Étrangères des Pays-Bas ont lancé l'initiative COMPASS (Coopération sur la migration et partenariats pour des solutions durables). COMPASS est une initiative mondiale, engageant 12 pays, dont le Mali, conçue pour protéger les personnes en situation de déplacement, lutter contre la traite des personnes et le trafic illicite, et soutenir un retour dans la dignité tout en favorisant une réintégration durable. Entre avril et octobre 2021, le projet COMPASS a permis d’apporter assistance à 124 victimes de traite au Mali, majoritairement des femmes (115).

Pour plus d'informations, veuillez contacter l’Unité Média et Communication de l’OIM Mali, Tél : +223 92 40 49 21, Email : allmalimediacom@iom.int