Press Release —Local avril 08, 2022

Les acteurs locaux saluent l’ouverture d’un sous-bureau de l’OIM Mali à Sikasso

Coupure de ruban symbolique par le Chef de Mission OIM Mali et le Gouverneur de Sikasso. Crédit photo  OIM / Bob Camille QUENUM 2022

Sikasso, Mali – L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Mali a officiellement ouvert, le lundi 4 avril 2022, un sous-bureau à Sikasso dans le Sud du pays, en vue de se rapprocher davantage des populations. Une initiative que saluent les acteurs publics et non étatiques de la région. 

Migrante de retour, désormais installée à Sikasso où elle exerce dans l’agroalimentaire, Dialia KEITA est la présidente de l’Association des Femmes Rapatriées de Côte d’Ivoire (AFERCI). Pour elle, l’installation d’un sous-bureau de l’OIM Mali à Sikasso permettra de relever des défis, notamment en matière d’insertion professionnelle des jeunes, dans cette région où le Mali partage ses frontières avec le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

L’enseigne du bureau commun des agences du système des Nations Unies à Sikasso. Crédit photo  OIM / Bob Camille QUENUM 2022
L’enseigne du bureau commun des agences du système des Nations Unies à Sikasso. Crédit photo  OIM / Bob Camille QUENUM 2022

« Il n’y a plus de jeunes sur place. Après le lycée, ils vont à l’université de Bamako et ne reviennent plus. Lorsqu’ils n’ont pas d’emploi après leurs diplômes, ils cherchent à s’envoler… Nous voulons de l’OIM ici pour nous aider. Nous aussi, nous allons nous impliquer, en vue de voir ensemble ce qu’il faut faire pour l’insertion des jeunes et des femmes », martèle Mme. KEITA.

Les attentes de la présidente de l’AFERCI sont en parfaite adéquation avec la mission assignée au sous-bureau de l’OIM Mali qui a été officiellement ouvert le 4 avril 2022.

« Tout en étant à l’écoute des besoins des populations, le sous-bureau de l’OIM Mali à Sikasso devra œuvrer à l’exécution des projets en cours et à la mise en place d’initiatives visant à renforcer le rôle clé des femmes et des jeunes comme acteurs de développement et de changement. Le sous-bureau devra également contribuer aux efforts visant à relever les défis liés aux changements climatiques et poursuivre la fourniture d’une assistance, pour répondre aux facteurs de crise et de déplacement », a déclaré au cours de la cérémonie d’inauguration, Pascal REYNTJENS, Chef de Mission de l’OIM au Mali.

Vue partielle des invités à l’ouverture du sous-bureau de l’OIM Mali à Sikasso. Crédit photo  OIM / Bob Camille QUENUM 2022
Vue partielle des invités à l’ouverture du sous-bureau de l’OIM Mali à Sikasso. Crédit photo  OIM / Bob Camille QUENUM 2022

A travers cette présence à Sikasso, l’OIM Mali pourra œuvrer davantage à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), a-t-il précisé, soutenant qu’une migration ordonnée est un moteur de développement durable pour les migrants et leurs communautés.

Le positionnement sur la jeunesse, la femme, la fille et le développement durable est « un bon vecteur » pour entraîner toutes les couches socioprofessionnelles sur la voie du développement socio-économique régional, a souligné Daniel DEMBELE, Gouverneur de la Région de Sikasso.

Après les régions de Gao, Tombouctou, Mopti et Kayes, Sikasso devient ainsi le cinquième pôle de présence permanente de l’OIM au Mali, en plus du bureau national qui est situé à Bamako. Fruit d’un mémorandum d’entente avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), le sous-bureau de l’OIM Mali à Sikasso est situé dans l’enceinte du bureau commun des agences du Système des Nations Unies dans cette ville.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l'unit Média et Communication de l'OIM Mali. Tél: +223 90 50 00 06.