Press Release —Local juin 24, 2022

L’OIM Mali soutient un projet de sensibilisation des jeunes par le slam sur les risques liés à la migration irrégulière

L’OIM Mali soutient un projet de sensibilisation des jeunes par le slam sur les risques liés à la migration irrégulière

Bamako – La compétition de restitution de la troisième édition du projet « Nos mots contre les maux du Mali et du Sahel » s’est tenue le samedi 18 juin 2022 à Koulikoro, près de Bamako. A cette occasion, 18 jeunes Maliens ont sensibilisé leurs pairs sur les dangers de la migration irrégulière, à travers le slam. Cette initiative, soutenue par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Mali, s’inscrit dans le cadre d’une campagne de sensibilisation visant à atteindre 18 000 jeunes.

« Nos mots contre les maux du Mali et du Sahel » est un projet de sensibilisation porté par Maralinké, le premier groupe féminin de slam au Mali. Il consiste à sélectionner et former des jeunes qui, après une compétition de restitution, sont appelés à retourner dans leurs communautés respectives pour sensibiliser leurs pairs sur une réalité sociale, à travers le slam.

Cette année, 18 collégiens, lycéens et étudiants ont été sélectionnés dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti, Gao et dans le district de Bamako. Après des ateliers de formation, ils ont composé des textes sur les dangers de la migration irrégulière qu’ils ont déclamé devant un public constitué de plusieurs centaines de jeunes. « Lorsqu’on se parle entre jeunes, on se comprend plus facilement. Les jeunes ont sensibilisé leurs pairs qui iront passer le message de façon ludique », a expliqué Aminata Bambi KONATE, responsable de Maralinké Slam.

Les personnalités invitées ont également salué le bien-fondé de cette activité soutenue par l’OIM Mali, dans le cadre de l’Initiative conjointe OIM-Union européenne pour la protection et la réintégration des migrants. « Nous travaillons avec l’OIM et le gouvernement du Mali pour une migration bien régulée qui permet aux jeunes de ne pas prendre des risques inouïs. Aujourd’hui, on a entendu des jeunes clamer leur incompréhension par rapport aux dangers de la migration irrégulière, mais surtout ce qu’il faut faire pour un Mali meilleur », a déclaré Bart OUVRY, Ambassadeur de l’Union européenne au Mali. « Je félicite l’OIM et l’Union européenne pour avoir choisi ce vecteur qu’est le slam, la poésie verbale et musicale, pour faire passer le message », a affirmé pour sa part, le ministre des Maliens Etablis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, Alhamdou AG ILYENE.

Après la restitution, les participants devront poursuivre la sensibilisation à travers le slam, sur les réseaux sociaux et dans leurs communautés respectives. « Le but de cette campagne de sensibilisation aux dangers de la migration irrégulière et aux réalités de la migration régulière est de toucher plus de 18 000 jeunes gens et jeunes filles », a expliqué Pascal REYNTJENS, chef de mission de l’OIM au Mali.

La jeunesse est particulièrement concernée par la migration irrégulière au Mali. Plus de 84% des 31 800 migrants en situation de vulnérabilité, ayant bénéficié de l’assistance de l’OIM Mali de 2017 à ce jour, sont âgés de moins de 35 ans.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l'unit Média et Communication de l'OIM Mali. Tél: +223 90 50 00 06.