Press Release —Local décembre 01, 2020

L’OIM sensibilise plus de dix-sept mille personnes en deux mois au respect des mesures de protection contre la COVID-19 au Mali

L’OIM sensibilise plus de dix-sept mille personnes en deux mois au respect des mesures de protection contre la COVID-19 au Mali

Bamako, Mali – L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) appuie le gouvernement du Mali dans la riposte à la pandémie de COVID19 à travers l’organisation d’activités de sensibilisation au niveau communautaire. Au cours des deux derniers mois, notamment en octobre et novembre 2020, ces activités ont touché 17 149 personnes dont 6 352 hommes, 5 611 femmes et 5 186 enfants. Ainsi, 478 causeries éducatives, 325 visites à domicile et 235 sensibilisations de masse ont-elles été organisées.

Ces activités avaient pour objectif de renforcer le niveau de connaissances des communautés locales, des migrants, des réfugiés, des personne déplacées internes (PDIs) sur leur compréhension de la pandémie COVID-19 afin d’améliorer leur niveau de respect des mesures de protection, mais également de prévenir, anticiper et traiter les risques de violences, de discrimination, de marginalisation et de xénophobie.

Les activités de sensibilisation ont débuté au mois d’octobre et se poursuivront jusqu’à la fin de l’année 2020. Elles ont été organisées par 38 mobilisateurs communautaires, recrutés, formés puis déployés au niveau de 19 points de passage frontaliers stratégiques et points de contrôle sanitaire à travers le pays, notamment dans les régions de Kayes, Sikasso, Koulikoro, Mopti et Ségou.

Ces régions sont respectivement frontalières à la Mauritanie, au Sénégal, à la Guinée, à la Côte d’Ivoire, et au Burkina Faso. Elles sont caractérisées par l’importance du flux de populations et une forte concentration de personnes déplacées internes fuyant le confit au centre et au nord du Mali. Plus de 287 000 déplacés internes seraient enregistrés dans la zone de couverture du projet selon un récent rapport de la Matrice de Suivi des Déplacements (DTM, Displacement Tracking Matrix en anglais) datant du mois d’août 2020.

En plus des activités de sensibilisation, des spots radios en Français et en langues locales, notamment en Bambara, Peulh, Dogon et Songhaï ont été produits et sont diffusés quotidiennement durant le mois de décembre. Trois émissions radiophoniques abordant des sujets comme le respect des mesures de protection et la prévention contre la discrimination, la xénophobie et la marginalisation des personnes infectées par le Coronavirus sont diffusés dans chacune des 19 localités de la zone de couverture du projet.

La diffusions des spots et des émissions radiophoniques permettent de sensibiliser les communautés sur le respect des mesures de protection ainsi que sur la prévention et l’anticipation des risques de violence, de discrimination, de marginalisation et de xénophobie dont pourraient être victimes les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées internes (PDIs) grâce à une meilleure compréhension de la pandémie COVID-19 au niveau communautaire.

Ces activités s’inscrivent dans le cadre du « Projet de préparation et de réponse de l’OIM à la pandémie de COVID-19 au Mali », financé par le Gouvernement Fédéral Allemand. D’une durée de neuf mois (d’avril à décembre 2020), ce projet a contribué à renforcer le niveau de connaissances des communautés locales, des migrants, des réfugiés, des déplacés internes sur leur compréhension de la COVID-19 afin d’améliorer leur niveau de respect des mesures de protection et de limiter les risques de propagation du virus. En outre, le projet permettra de prévenir, anticiper et traiter les risques de violence, de discrimination, de marginalisation et de xénophobie à l'égard des migrants, des personnes déplacées internes et des réfugiés.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Arthur Langouët, Chef de l’unité Immigration et gestion des frontières, OIM Mali, e-mail : [email protected]