Press Release —Local juin 16, 2021

Mali, état des lieux sur la traite des êtres humains

Mali, état des lieux sur la traite des êtres humains

Bamako - L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Mali a publié, fin mai 2021, une étude menée à l’échelle nationale sur la traite des personnes au Mali.

L’étude a permis d’identifier les formes de traite au Mali, le profil des victimes, les modes opératoires utilisés par les exploitants, ainsi que les initiatives pour y faire face. Elle s’inscrit dans l’objectif I du Plan d’Action Nationale de Lutte Contre la Traite des Personnes et les Pratiques Assimilées (2018-2022), visant à établir un état des lieux sur le phénomène dans le pays.

La traite des migrants, l’exploitation et le travail forcé des enfants, l’exploitation sexuelle des femmes et des jeunes filles, et l’esclavage par ascendance sont les principales formes que prend la traite des êtres humains au Mali. Le Comité National de Coordination de la Lutte contre la Traite des personnes et les pratiques assimilées est l’un des principaux acteurs impliqués dans la lutte contre le phénomène au Mali. Malgré les initiatives mises en place par le Gouvernement et les acteurs de la société civile, très peu de données sont disponibles.

Dans le pays, la détection et l’identification des victimes de traite demeurent limitées. Les recherches réalisées au cours de l’étude auprès des acteurs impliqués dans la lutte contre la traite ont permis d’établir que le phénomène est mal compris par de nombreuses parties prenantes directement ou indirectement concernées par la lutte contre la traite des personnes. Cette compréhension insuffisante rend donc difficile l’obtention de données qualitatives fiables sur le phénomène. Les seules informations disponibles sur la traite des personnes proviennent essentiellement d’informations obtenues lors d’entretiens avec les victimes détectées et assistées.

Pour lutter efficacement contre la traite des êtres humains au Mali, l’étude préconise l’organisation de campagnes de formations sur les méthodes de détection de potentielles victimes à destination des acteurs de première ligne. En outre, les communautés devraient être sensibilisées sur les risques et les dangers de certaines pratiques culturelles perçues comme des moyens de socialisation et d’éducation des enfants. Il est également suggéré la mise en place de systèmes d’alerte ciblés facilitant l’identification, l’assistance et le référencement des victimes, mais également la mise en place et la gestion d’un système de collecte de données unique portant sur la traite des personnes au Mali.

La réalisation de cette Étude a été possible grâce au financement de l'Ambassade des Pays-Bas au Mali. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’objectif I du Plan d’Action Nationale de Lutte Contre la Traite des Personnes et les Pratiques Assimilées (2018-2022) qui vise à établir un état des lieux du phénomène sur le territoire malien. Elle a été menée sous la direction de l’OIM Mali, en coopération avec le Comité National de Coordination de la Lutte contre la Traite des personnes et les pratiques assimilées.

Consulter l’Étude sur la traite des êtres humains au Mali ici

Pour plus d’informations, veuillez contacter Valérie TAMINE, Tel. +223 94 57 40 97, email : [email protected].