Press Release —Local septembre 11, 2020

Mali - L’OIM soutient le Gouvernement dans la réouverture des frontières sur fond de pandémie de COVID-19

Mali - L’OIM soutient le Gouvernement dans la réouverture des frontières sur fond de pandémie de COVID-19

Bamako - Depuis le début du mois (août) et face à l’assouplissement des restrictions sur la mobilité liées à la pandémie de COVID-19 dans toute la région, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Mali soutient le Gouvernement du Mali dans la réouverture des frontières.

Avec le soutien du Gouvernement fédéral allemand, l’OIM a organisé des sessions de renforcement des capacités sur la prévention de la maladie avec les autorités de gestion des frontières à l’aéroport international de Bamako et au niveau de 19 points de passage frontaliers stratégiques et points de contrôle sanitaire à travers le pays, notamment dans les régions de Kayes, Sikasso, Koulikoro, Mopti et Ségou.

Cinq cent cinquante-six agents de la police des frontières, de la gendarmerie et des douanes ont été formés dans dix postes frontaliers et de contrôle terrestres dans les régions de Sikasso, Ségou et Koulikoro. Leurs capacités ont été renforcées pour mieux se protéger de la maladie, identifier et orienter les cas potentiels vers les services appropriés et préserver la protection des droits fondamentaux lors du dépistage des voyageurs. Les activités de renforcement des capacités ont porté sur les procédures opérationnelles standard pour les agents frontaliers de première ligne au point d’entrée, élaborées par l’OIM en réponse à la pandémie de COVID-19.

En juillet, l’OIM avait formé 250 agents de la police des frontières, des douanes et du personnel civil de l’aéroport. Le 4 août, des équipements de protection individuelle, d’hygiène et de sensibilisation d’une valeur de 40 millions XOF (60 000 000 USD) ont été remis aux services aéroportuaires.

L’OIM est également en train de mettre en place un réseau de communication sur les risques et d’engagement communautaire dans les zones frontalières pour doter les communautés locales des moyens de lutte contre la pandémie COVID-19. En collaboration avec l’UNICEF, l’OIM soutient les agents de santé déployés aux points de contrôle sanitaire pour dépister les voyageurs et identifier les cas potentiels.

L’OIM Mali continuera à mener des activités de renforcement des capacités aux postes frontières terrestres et aux points de contrôle sanitaire internes jusqu’à la fin de l’année 2020.

Pour protéger le pays de la pandémie de COVID-19, le Gouvernement du Mali avait fermé les frontières aux voyageurs internationaux en mars 2020. Après quatre mois particulièrement difficiles pour la population et l’économie maliennes, ainsi que pour les migrants bloqués, la réouverture des frontières terrestres et aériennes ainsi que des points d’entrée s’effectue lentement.

La préparation et la réponse de l’OIM à la pandémie de COVID-19 à Kayes, Sikasso, Koulikoro, Mopti et Ségou sont financées par le Gouvernement fédéral allemand.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Arthur Langouët, Chef de l’unité Immigration et gestion des frontières, OIM Mali, e-mail : alangouet@iom.int